Retour

Etat de Genève

Pompe à chaleur air-eau

La pompe à chaleur air-eau utilise l’air comme source d’énergie et convient aussi bien pour le chauffage que pour la production d’eau chaude sanitaire.

(Subvention non cumulable avec les mesures M-06, M-07, M-10 à M-13 et M-18)

Fiche M-05

GEnergie
  • CHF 3'000 + 400/kW

    • CHF 3’000.- + CHF 400.-/kW (Puissance PAC ≤ 50kW) ou
    • CHF 13’000.- + CHF 200.-/kW (Puissance PAC > 50kW)
    • + Bonus pour la première installation d’un système de distribution de chaleur :
      • CHF 3’000.- + CHF 400.-/kW
      • Puissance PAC : « A-7/W35 »
      • Puissance max. subventionnée : 50W/m2

    (Subvention non cumulable avec les mesures M-06 à M-07, M-10, M-12 et M-18)

    Lire plus
  • Technologie propre sans émissions de CO2

    Solution de chauffage actuellement la plus respectueuse de l’environnement.
    Contrairement aux chaudières fossiles traditionnelles (mazout ou gaz), les PAC ne rejettent pas de CO2 dans l’atmosphère.

    Lire plus
  • Environ 25% du montant des travaux

    L’investissement net (montant total des travaux moins la subvention) peut être déduit à 100% du revenu imposable

    Lire plus

La pompe à chaleur air-eau utilise l’air comme source d’énergie et convient aussi bien pour le chauffage que pour la production d’eau chaude sanitaire.

Une utilisation répandue

Les pompes à chaleur air-eau comptent parmi les installations de chauffage les plus utilisées en Suisse pour les nouvelles installations, et de plus en plus lors de rénovations.

Bien que le système présente un coefficient de performance (COP) légèrement meilleur avec le chauffage au sol, les PAC air-eau conviennent tout à fait aux villas chauffées par des radiateurs.

 

Comment fonctionne une pompe à chaleur air-eau ?

Le fonctionnement d’une PAC peut facilement être assimilé à celui d’un réfrigérateur qui évacue la chaleur interne de l’habitacle pour la rejeter à l’extérieur au travers d’un échangeur (grille située à l’arrière du réfrigérateur).
De façon analogue, la PAC air-eau capte la chaleur présente dans l’air ambiant extérieur et la transfère vers un fluide frigorigène au travers d’un échangeur de chaleur (l’évaporateur). L’air, ainsi privé de ses calories et par conséquent plus froid, est rejeté à l’extérieur.

La chaleur ainsi prélevée à l’air extérieur permet au fluide frigorigène de s’évaporer, même à très basse température. Le fluide frigorigène est ensuite comprimé grâce à un compresseur, ce qui lui permet de monter en température.

La chaleur est ensuite cédée au système de chauffage via un nouvel échangeur (le condensateur). Le fluide frigorigène passe ensuite par un détendeur, ce qui a pour effet de le refroidir très fortement. Il peut alors recommencer le cycle interne en passant à nouveau par l’évaporateur afin de se réchauffer.

 

Monobloc ou Split

  1. Pompe à châleurMonobloc intérieur – La totalité de la machine se trouve à l’intérieur.
    Il est nécessaire de prévoir deux larges ouvertures vers l’extérieur pour l’aspirer et refouler l’air. Ces ouvertures doivent être distantes d’au moins 2 mètres.
  2. Monobloc extérieur – La totalité de la machine se trouve à l’extérieur. Les liaisons avec le local chaufferie sont hydrauliques (les tuyaux contiennent de l’eau) et nécessitent une ouverture avec l’extérieur (fenêtre, saut-de-loup, carottage).
  3. Split – Certains éléments de la machine se trouvent à l’extérieur (unité extérieure), alors que d’autres sont situés dans le local chaufferie (unité intérieure). Les liaisons avec le local chaufferie sont hydrauliques (avec du gaz réfrigérant). Les ouvertures vers l’extérieur sont plus petites que dans le cas de l’installation monobloc. Ces installations, généralement un peu moins coûteuses, sont réputées moins robustes.

Les installations de type monobloc sont en général mieux insonorisées et par conséquent, plus silencieuses. Les installations de type split nécessitent plus de contrôles du fait de leur grande quantité de gaz frigorigène.

En choisissant l’une des entreprises partenaires SIG-éco21 de la solution Chaleur renouvelable Villa, vous recevez gratuitement un accompagnement personnalisé pour la procédure de demande de subvention.

 

Plus d'informations

 

Conditions d'obtention

  • Seules les pompes à chaleur avec moteur électrique donnent droit à une contribution.
  • L’installation donnant droit à une contribution doit être utilisée comme chauffage principal.
  • Les projets bivalents seront étudiés au cas par cas et le montant de la subvention réduit en fonction des spécificités du projet.
  • L’installation remplace un chauffage fonctionnant au mazout ou au gaz naturel, ou un chauffage électrique fixe à résistance.
  • L’installation doit répondre aux exigences du certificat PAC système-module (pour autant qu’il soit compatible avec la puissance thermique nominale installée). L’installation devra être certifiée après la mise en service, sur demande de l’installateur.
  • Le label de qualité international (reconnu en Suisse) ou national pour pompes à chaleur doit être fourni (si aucun PAC système-module).
  • La garantie de performance (accompagnant l’offre) de SuisseEnergie doit être fournie (si aucun PAC système-module).
  • A partir de 100kW th : mesure dans les règles de l’art de la consommation d’électricité et de la production de chaleur.
  • Les pompes à chaleur utilisées comme source pour les réseaux sont soutenues via la mesure M-18.
  • La puissance maximale subventionnée est de 50W par m2 de surface de référence énergétique (SRE).
  • La puissance de la PAC utilisée pour le calcul de la subvention est effectuée aux conditions A-7 / W35
  • L’installateur doit avoir suivi la formation du GSP et figurer sur la liste des installateurs qualifiés du site PAC Système Module.
  • Suivi actif de l’installation de chauffage si P > 50kW.

Liste informative et non exhaustive, pour plus d'informations, veuillez-vous référer au barème de subvention en vigueur.

 

Les autres mesures GEnergie

Ces mesures pourraient aussi vous intéresser.

SIG-éco21

Autres installations techniques

Aide financière pour tout type d’action de réduction de la consommation d’énergie et/ou d’émissions de CO2 réalisée par une PME, une organisation, une fondation ou un propriétaire immobilier.


Jusqu’à 50% de l’investissement


Réduisez votre consommation d’énergie et vos émissions de CO2

En savoir plus

Etat de Genève

Assistance à maîtrise d'ouvrage énergie - Bonus aux résultats

Recours à un assistant à maîtrise d’ouvrage Energie avec bonus lié à l’atteinte des objectifs de performance énergétique.

(cumulable avec MI-06, à demander conjointement avec M-10, M-11, M-12 ou M-13)

Fiche MI-16


CHF 10.-/m2 SRE plafonné à CHF 50’000.–


Optimisez la qualité de vos projets de rénovation énergétique

En savoir plus

Etat de Genève

Pompe à chaleur eau-eau

Cette subvention est allouée pour l’installation d’une pompe à chaleur sol-eau ou eau-eau en remplacement d’un chauffage au mazout, au gaz naturel ou d’un chauffage électrique fixe à résistance.

(Subvention non cumulable avec les mesures M-05, M-07, M-10 à M-13 et M-18)

Fiche M-06


De CHF 3'000.- à CHF 23'000.-


Substitution fossile, diminution des émissions de CO2

En savoir plus

SIG-éco21

Ventilation

Les systèmes de ventilation hygroréglable permettent d’adapter les débits d’air aux besoins des habitants à tout moment. 


Jusqu’à 50% de l’investissement


Faites d’importantes économies électriques et thermiques

En savoir plus

Etat de Genève

Bonus pour l'efficacité de l'enveloppe du bâtiment

Cette subvention est allouée pour l’intégration d’une installation solaire (thermique ou photovoltaïque) sur des bâtiments classés ou inscrits à l’inventaire.

Fiche M-14


Intégration solaire : + CHF 20.-/m2 de M-01 Toiture


Facilite le soutien au solaire sur les bâtiments faisant l’objet d’une protection patrimoniale

En savoir plus

Etat de Genève

THPE - Rénovation variante CECB®

Cette subvention est allouée pour une rénovation complète obtenant le label THPE - Rénovation

(Non cumulable avec M-01 à M-12).

Fiche M-13


De CHF 95.-/m2 à CHF 235.-/m2 * SRE


Efficacité énergétique découlant d’un assainissement global

En savoir plus
Toutes les mesures